Catégories
podcast Ubi Sunt ?

Sénèque, De la vie brève, chapitre 15

Vous retirerez d’eux tout ce que vous voudrez   
Il ne tiendra pas à eux que
plus vous aurez puisé à cette source abondante
plus vous y puisez de nouveau
Quelle joie
Quelle vieillesse sereine est réservée à celui qui s’est mis sous leur patronage
Car il aura des amis avec lesquels il pourra juger des plus grandes Comme des plus petites affaires
Recevoir tous les jours des conseils
Entendre la vérité sans offense
L’éloge sans flatterie
Il pourra les prendre pour modèles

On dit souvent qu’il n’a été donné à personne de choisir ses parents
Le sort seul nous les donne
Il y a pourtant une naissance qui dépend de nous
Il existe des familles d’illustres génies
A laquelle voudrez-vous appartenir ?

Vous y serez adopté 
Et non seulement son nom mais ses richesses seront les vôtres
Et pour les conserver 
Ni avarice 
Ni sordides économies nécessaires
Elles augmenteront d’autant plus que vous en ferez part à plus de monde

Ces grands hommes vous ouvriront la voie de l’éternité
Et vous élèveront à une hauteur d’où personne ne saura vous faire retomber
Tel est l’unique moyen de prolonger une vie mortelle
Et plus 
De l’échanger contre une immortelle   
Honneurs
Monuments
Tout ce que l’ambition obtient par décrets
Ou qui se construit de ses propres mains
s’écroule bien vite
Le temps ruine tout
Et renverse en un moment 
ce que lui-même a consacré

Or la sagesse est à l’abri de ses atteintes
Aucun siècle ne pourra 
ni l’abolir
ni la diminuer
L’âge suivant et 
par contiguïté 
tous les âges qui viendront
Ajouteront à la vénération qu’elle inspire 
Car si la jalousie s’attache aux choses voisines
On admire plus volontiers celles qui sont éloignées

Ainsi s’allonge la vie pour le sage
Elle ne se cantonne pas aux limites imposées au reste des hommes

A lui seul 
Affranchi des lois du genre humain
Tous les siècles sont soumis
Comme à un Dieu

Il est maître par le souvenir
Du temps passé
Le présent
Il sait en jouir
Et l’avenir
Il le possède d’avance

Sa vie est longue car en un point du temps
Il concentre tous les temps

Play

Laisser un commentaire